Everybody needs some bunny to love.

Partagez | .
 

 Préparer la cohabitation - gérer la violence...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
po-phok
Lapereau : "je suis nouveau"
Lapereau :
avatar


MessageSujet: Préparer la cohabitation - gérer la violence...   Ven 2 Mar - 16:38

Bonjour !

Je reviens pour la suite des aventures de Fluff et Ghibli... Pour celles et ceux qui suivent mes précédents sujets sur leur santé, tout s'arrange ! :)
Le transit de Fluff s'est totalement rétabli.
Ghibli a été efficacement traitée pour sa parasitose digestive, on termine en ce moment par un cure de probiotiques pour l'aider à se remettre : elle a repris beaucoup de poids, son anémie a bien baissé et elle pète le feu. :) 
J'attends de la faire stériliser avant d'organiser la rencontre. Ghibli a encore besoin de quelques temps pour que son anémie se résorbe totalement - la véto préfère attendre encore un bon mois, voire plus, avant de l'opérer.

Ca me laisse un peu de temps pour appréhender la rencontre... Je ne sais pas vous, mais c'est toujours quelque chose qui m'angoisse beaucoup. J'ai toujours eu de la chance et mes cohabitations se sont toutes bien passées... Mais je peine à supporter la mise en place de la hiérarchie. :S
Je n'ai jamais eu le cas miracle où les lapins se respectent et se léchouillent dès le début : il y a quand même toujours eu beaucoup de montage et de "rabaissement".

Je sais que je dois sûrement anthropomorphiser mes lapins, et projeter sur eux des "morales" qui ne leur appartiennent pas. J'essaie de faire gaffe ! x) Mais quand je les voie se monter dessus, le dominé prostré, souvent très stressé voir apeuré, ça sonne très "viol" chez moi et j'en ressors le bide à l'envers. :S
Du coup, j'aimerais savoir si je suis la seule à peiner à ce niveau, si certains ici ont su passer ce cap...?

J'essaie de tout faire pour que ça se passe au mieux : j'ai une situation plutôt idéale pour l'instant, avec chaque lapin dans leurs "chambres", et un couloir neutre qui les relie... J'ouvrirai ces portes et ils pourront se rencontrer dans le couloir.
J'ai du coup quelques questions pratiques et spécifiques à vous poser, en lien à mes précédentes expériences où j'ai pu être démunie :

- Lorsqu'un dominant se met à poursuivre le dominé, qui s'enfuit tout le temps : j'ai tendance à privilégier le dominé et finir par le laisser rentrer chez lui et bloquer le dominant. Je laissais le dominé revenir s'il le faisait de lui-même... Mais une fois, ça s'est soldé par le dominant qui s'est "approprié" l'espace neutre ; le dominé n'osant plus y aller !!
Pensez-vous donc qu'il faille les y "enfermer" ? :S Qu'ils restent tout le temps tous les deux dans cet espace ? J'ai peur de les stresser (surtout le dominé) en les enfermant sans qu'ils puissent se réfugier chez eux...

- J'ai eu un cas où le nouveau lapin s'est avéré dominant ! (d'habitude, le lapin déjà en place était toujours dominant) ça a été l'horreur, il a littéralement chassé le dominé de son propre territoire, qui en a du coup été très, très stressé... Par chance, nous avons déménagé à ce moment, et ils ont pu se réapproprier un espace neutre en même temps. 
Ici, Ghibli semble très dominante déjà (mais les hormones doivent jouer), elle l'était au refuge, alors que Fluff est un vieux pépère tranquille. Je sens à mille km la même situation qu'auparavant. xD Je n'ai pas trouvé d'autres cas de ce type sur internet, donc j'aimerais savoir s'il y a ici des gens qui ont été face à ce cas de figure. (sans déménager !! haha)
Je pensais leur laisser leur territoire respectif le temps qu'ils se mettent d'accord en lieu neutre, puis les laisser explorer sous surveillance...

- comment gérez-vous en général, la violence qui peut se ressentir de la mise en place de la hiérarchie ? Parfois, j'arrête de regarder, je demande à mon compagnon de me "prévenir quand c'est fini"..... Mais ce n'est pas très pratique pour surveiller ! x)
J'ai vu que certains ne les laissaient même pas se monter, ou se batailler/poursuivre un peu... Il me semblait pourtant que c'était nécessaire et normal. Quels sont vos avis là-dessus ?


Merci de lire tous mes pavés en tout cas !
Revenir en haut Aller en bas
Lou2288
MODÉRATION
Savant Lapins
avatar


MessageSujet: Re: Préparer la cohabitation - gérer la violence...   Ven 2 Mar - 23:34

Bon alors déjà commençons par le début : le dominance n'existe pas, ni chez le lapin ni chez aucun animal en fait, c'est une idéologie bien trop courante et oh combien remise en question aujourd'hui... car elle date !! Et les dernières études en terme de comportement s'accordent toutes à dire que la dominance telle que perçue majoritairement (= un individu fixe, généralement qui le restera toujours, qui aura toujours le "dessus" quelque soit la situation, et qui aura ainsi des privilèges, etc etc...) n'existe pas et n'aurait aucun "intérêt", aucune logiquement biologiquement parlant (pas vraiment favorable à la survie de se concentrer sur des histoires relationnelles quand il y a déjà bien d'autres préoccupations).

Donc : oui il y a des échanges, oui il y a des tensions et des disputes, oui ils sont tendus et excités (c'est pour ça qu'ils se montent !!!), et c'est Normal. Il faut bien garder à l'esprit que le lapin est un animal TRES territorial d'une part (le "terrier" = la sécurité et la survie...) mais aussi un animal proie qui va donc réagir au quart de tour si il se sent en danger. 
Donc non, ce ne sont pas des "viols", pas perçu du tout comme ça ça n'a rien de sexuel en fait (d'ailleurs ils le font tous, males comme femelles, dans tous les sens etc... C'est juste un moyen d'exprimer leur excitation de façon générale, comme les honk honk : certains lapins le font pour la nourriture, ou en jouant). Garder aussi que le lapin est un animal sociable, qui vit carrément en groupe, donc toutes ces interactions sont normales pour lui.

Il faut absolument que tu arrives à te déstresser vis à vis de tout ça (je sais que c'est difficile), sinon ils vont sentir ton stress ;)
J'ai actuellement un groupe de 6 lapins qui vivent ensemble (2 males + 4 femelles) avec des allées venues selon les adoptions et les arrivées (vu que je les intègre quasiment tous, vu qu'ils restent longtemps, et ça permet de placer des lapins plutôt sociables). Bien sur j'ai eu des grosses bagarres au début de chaque introduction (sauf en passant de 2 x 2 couples à un groupe de 4 ça s'est super bien passé), et actuellement par exemple j'en ai aussi vu que je suis au début du processus pour intégrer un nouveau mâle. Ce n'est pas grave ! J'ai parfois quelques morsures mais rien de méchant, et c'est normal, ils communiquent et chez eux ça passe par : se grimper (pas toujours mais souvent), se poursuivre/faire fuir l'autre, se pincer les fesses (pour faire déplacer l'autre souvent ou si conflit de nourriture)... Certes pas agréable mais c'est de la communication normale, il ne faut SURTOUT PAS l'empêcher, c'est là qu'on arrive à des grosses bastons si les bases ne sont pas mises au point (j'y suis passée pour intégrer ma dernière femelle ça a été très compliquée elle avait vécu 4 ans seule donc très très peureuse vis à vis des autres et la voir fuir toujours ça les a rendu fous ils ont fini par la coincer et là grosse grosse bagarre... enfin ça m'a prit 4 mois mais maintenant elle est super bien intégrée ça se passe très très bien avec les autres :) !)
Bien sur, en cas de grosse bagarre (=lapin qui reste accroché à l'autre en mordant) là on intervient (attention aux mains !), soit on fait peur avec un spray par exemple, soit en mettant une grille entre, mais il faut au maximum éviter de finir une rencontre par ça, même si c'est difficile, ça rendra la suite compliquée si ils restent sur le négatif. 
En dehors de ça il ne faut JAMAIS intervenir autrement que vocalement (quand ça se poursuit trop je fais un gros Héééééééééé ils comprennent bien, ou taper plusieurs fois dans les mains).

Concernant les rencontres chez toi : erreur, il ne faut jamais donner l'accès libre au territoire habituel ! ça les motive à le défendre donc une tension inutile. Donc oui, si c'est le couloir ton seul lieu neutre possible (trop d'odeurs, si tu peux faire ailleurs, ça sera bien) il faut que tu fermes les portes.
Le lieu neutre doit être aménagé avec des affaires variées (litièreS, du foin... éviter simplement les cabanes ou autre coin fermé pour éviter que l'un bloque l'autre dedans, donc plutôt un tunnel comme cachette).
Tant que la rencontre se passe bien, on ne sépare pas. Donc, si tout se passe bien directement (ça m'est souvent arrivé donc il faut le prévoir) on les laisse dans le lieu neutre, idéalement au moins 48h (sans les séparer !) donc il faut que ça soit techniquement possible.
Ensuite seulement, on transfère sur le nouveau territoire commun, après un très grand ménage pour bien enlever les odeurs, et tout changer de place, rajouter des affaires (litières, cabanes, gamelles) etc, pour en faire un "nouveau" lieu au maximum (ce que tu as observé, ça marche mieux en déménageant ;) !).

Clairement, beaucoup de gens gèrent mal les cohabitations, par faute d'expérience et de bonnes infos, et ça donne des cohab' qui durent très longtemps. Sur mes cohab' et celles que j'ai géré chez des adoptants, soit une bonne vingtaine au moins, la plus longue pour un couple a duré 48h (soit 2 rencontres, en 2 lieux différents et c'était réglé) et c'était 2 males ;) il ne faut pas se dire à l'avance que ça va être terrible, violent, etc etc sinon on le vit très mal forcément. En fait, ça peut aussi très bien se passer toute suite ;)
Le point primordial à garder à l'esprit, c'est que ce qui entraîne des conflits c'est l'accès aux "ressources" donc : nourriture, eau, cachettes, (jouets éventuellement), litières/lieu de marquage, lieu de surveillance (en hauteur)... et nous/l'attention... donc tout ça c'est à fournir au minimum x2 (si possible + d'ailleurs, au début au moins). Une fois qu'ils sont rassurés sur ça et sur le territoire qui est suffisant en terme d'espace et d'aménagement, normalement (hors trouble du comportement) c'est réglé, mais très très souvent c'est ce que les gens négligent sans y faire attention et ça suffit à générer de gros conflits. 

Par contre, je te conseille, si leurs soucis de santé sont bien réglés, de commencer dès maintenant à échanger leurs litières (sales !) ça permet de les habituer à l'odeur de l'autre tranquillement sans qu'il ne se passe rien d'autre, ça aide pas mal au moins ils ne seront pas totalement étrangers lorsqu'ils se rencontreront. Le marquage urinaire et fécal est primordial chez le lapin, donc en faisant ça tu brouilles un peu le territoire, ils peuvent se mettre à marquer un peu (je préfère prévenir) mais franchement, chez moi ça a toujours bien marché. En général je conseille même d'échanger carrément les lapins de territoire avant les rencontres, quand c'est possible, comme ça les odeurs sont bien mélangées ça contribue à les rassurer. 

Je ne sais pas si j'ai répondu à tout, donc n'hésite pas à me dire.
Revenir en haut Aller en bas
po-phok
Lapereau : "je suis nouveau"
Lapereau :
avatar


MessageSujet: Re: Préparer la cohabitation - gérer la violence...   Sam 3 Mar - 8:48

Wouah merci pour ce pavé, c'est super intéressant :0 
J'étais pas au courant pour ce "mythe" de la hiérarchie, je lis partout que c'est pourtant bien réel !
Concernant l'accès aux territoires respectifs, j'avais lu sur marguerite que ça permettait de rassurer les lapins... Mais je comprends bien ta démarche ! Je vais suivre cette idée.
J'ai aussi mon balcon (pas encore sécurisé mais qui sera prêt au printemps) et le couloir de l'immeuble que je gardais en réserve comme "lieux neutres". Ce sont des espaces assez vastes et pratiques, je pense du coup pouvoir varier les lieux de rencontre. Le balcon sera pas mal du coup, je peux facilement les y surveiller et je pourrais les y laisser le temps de faire un maxi ménage de l'appartement.

Et j'ai en effet commencé à mélanger un peu leurs litières :) j'attendais que Ghibli ne soit plus contagieuse, j'ai donc commencé il y a 2-3 jours seulement... Je switch leurs coussins et tapis de temps en temps aussi. Mais j'ai noté que Ghibli les marque au pipi x) (et elle enfin propre pourtant, c'est vraiment du marquage de territoire)

Merci énormément pour ta réponse, ça m'a rassurée... Depuis hier je regarde plein de vidéos de cohabitations (des plus violentes aux plus douces) pour dédramatiser x) jvais continuer a travailler sur moi haha.
Je reviens ici si j'ai d'autres questions. :)
Revenir en haut Aller en bas
flamme
Petit lapin : "je m'habitue"
Petit lapin :
avatar


MessageSujet: Re: Préparer la cohabitation - gérer la violence...   Mer 14 Mar - 22:03

je ne sais pas ou tu as lu ça Lou mais je ne suis pas d'accord : dans la plupart des espèces il y a des règles de dominations  qui ne sont certes pas immuables  mais qui régissent , équilibrent la vie des individus au sein d'une "famille"  ,il y a des dominants, des leaders  qui sont bien souvent différents, des suiveurs, des soumis  ... et cela évolue au fil de leurs apprentissages

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬
La Nature Est Belle.Préservons La .
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Préparer la cohabitation - gérer la violence...   

Revenir en haut Aller en bas
 

Préparer la cohabitation - gérer la violence...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» cohabitation chèvres et bouc
» cohabitation poules, oies et paon???
» Préparer l'automne et l'hiver
» Préparer ses escales en croisières
» Besoin d'info pour bien préparer mon voyage.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Passionnément Lapins ::  Le lapin au centre du sujet :: L'arrivée de Lapin-