Everybody needs some bunny to love.

Partagez | .
 

 La stérilisation et la castration

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
linette89
Savant Lapins : ''je donne des conseils''
Savant Lapins : ''je donne des conseils''
avatar


MessageSujet: La stérilisation et la castration   Mer 2 Oct - 13:47

La castration /  la stérilisation

De plus en plus réalisées sur les lapins, ces deux opérations consistent à retirer tout ou partie de l'appareil reproducteur. Cela vise bien évidemment à éviter la reproduction, mais ces opérations ont aussi un but thérapeutique et comportemental.

Deux opérations, plusieurs buts

Intérêt comportemental :
A l'adolescence (entre 3 et 6 mois), les hormones des lapins sont en plein essor et les comportements qui y sont liés apparaissent :
-marquage du territoire par crottes, pipis voire jets d'urine ;
-agressivité pour la défense du territoire (grognements, coups de pattes, etc.) ;
-excitation sexuelle (parade, "honk-honk", simulation sexuelle).

Ces comportements hormonaux gâchent votre vie (passer ses journées à nettoyer sols et murs et à se faire harceler par un lapin obsédé n'a rien d'épanouissant...) et celle de votre lapin. Tiraillé par ses hormones, le comportement qu'il adopte n'est plus "le sien", mais celui qui lui est dicté.
Le mignon petit lapereau qui vous venez d'adopter peut donc devenir, du jour au lendemain, une source considérable de soucis, qui ne peuvent être réglés que par l'opération!

Intérêt médical :
Chez les femelles, l'importance du taux d'hormones dans le sang peut avoir, en plus des incidences sur le comportement, des incidences sur la santé. Les hormones déclenchent une activité intense au niveau de l'utérus et des ovaires ce qui, à moyen terme, abîme beaucoup ces organes et des tumeurs se développent. A partir de 3 ans, une lapine a 80% de chances de développer un cancer de l'utérus, et ce pourcentage augmente avec l'âge de la lapine.




Outre les cancers, une lapine non-stérilisée est sujette aux grossesses nerveuses (associées parfois à des montés de lait). Pendant ces périodes, l'activité hormonale est décuplée ce qui favorise encore l'apparition de tumeurs. De plus, si elles ne sont pas arrêtées, les montés de lait peuvent entraîner des infections au niveau des mamelles (mammites).

Chez les mâles, les cas de cancer des testicules sont très rares mais ils existent. La castration est donc plus réalisée dans une but comportemental chez eux.

Intérêt pour la cohabitation :
Dans une cohabitation mâle/femelle, il parait évident que la stérilisation empêche de se retrouver avec 20 lapins au lieu de 2 en seulement quelques mois! Mais la stérilisation participe aussi à la bonne entente du couple :
- comme ils sont moins tiraillés par leurs hormones, les deux lapins sont moins territoriaux et acceptent plus facilement un "intrus" sur leur territoire ;
- pour les mêmes raisons, ils sont moins sujets aux disputes et bagarres, qui peuvent être très violentes ;
- comme ils ne cherchent pas à se reproduire, ils ne se harcèlent pas l'un et l'autre ce qui évite aussi les conflits.

Il est important de noter que les deux lapins doivent être stérilisés pour cohabiter sereinement. En effet, si la reproduction est impossible quand seulement un des deux individus n'est plus fertile, des bagarres peuvent survenir. Par exemple, une lapine stérilisée constamment harcelée par son compagnon non-castré, pourrait finir par se lasser (et on la comprend!^^) et se battre violemment avec lui.

Dans les cas des cohabitations femelle/femelle, mâle/mâle et les cohabitations de groupes, la stérilisation facilite également l'entente des lapins et permet d'éviter les bagarres.
/!\ les cohabitations mâle/mâle sont malgré tout difficiles a installer et peuvent dégénérer a tout moment. Une fois que les deux lapins (ou plus) sont stérilisés depuis plus d'un mois (temps de convalescence et période de fertilité post-castration du mâle), il faut respecter certaines règles pour mettre en place la cohabitation [lien : les étapes de la cohabitation].

Les opérations en détails

La castration
Cette opération concerne les mâles, elle consiste à retirer les deux testicules (orchiectomie).
L'opération peut être réalisée dès que les testicules sont descendus, mais on conseille d'attendre les 6 mois du lapin pour que sa croissance soit finie et qu'il supporte mieux l'opération. Un mâle peut être opéré à n'importe quel moment de sa vie, du moment qu'il est en bonne santé, néanmoins, un jeune supportera mieux l'opération et l'anesthésie. Cette opération n'est absolument pas obligatoire et certains lapins, qui ne développent pas de comportements hormonaux gênants et vivent seuls, peuvent très bien s'en passer.

Les effets sur le comportement peuvent mettre quelques semaines à se faire ressentir, mais il faut bien noter que le lapin n'est pas stérile immédiatement après l'opération. Il reste fertile encore 1 mois après l'intervention, il ne faut donc pas le mettre au contact d'une femelle non-stérilisée durant cette période.

La stérilisation
Cette opération concerne les femelles. L'intervention consiste à retirer, soit seulement les ovaires (ovariectomie), soit l'utérus et les ovaires (ovario-hystérectomie). Ces deux interventions ont la même efficacité puisque les hormones responsables des cancers sont produites dans les ovaires, le retrait supprime donc les risques de tumeurs. Cependant, même si l'ovariectomie est moins coûteuse, on lui préfère souvent l'ovario-hystérectomie car il est fréquent que l'utérus soient déjà endommagé même si la lapine est encore jeune lors de l'intervention.

Ces deux opérations peuvent être pratiquées à partir de 6 mois, mais à la différence du mâle, il est risqué d'attendre plus de 3 ans pour faire opérer sa lapine. Des tumeurs pourraient déjà être présentes et s'être métastasées à d'autres organes. L'opération, le plus tôt possible, est très vivement recommandée!

Dans certains cas très rares, il est impossible de stériliser la lapine (ovaires mal placés rendant l’incision dangereuse par exemple). Pour éviter le développement de tumeurs utérines il est possible de poser un implant qui permettra la régulation du taux d’hormones. Cette pratique n'est préconisée que pour des raisons médicales, et en aucun cas des raisons économiques!

L'anesthésie
Les lapins, et les petits mammifères en général, supportent assez difficilement les anesthésies fixes, c'est à dire par intraveineuse. Il est vivement recommandé de choisir une anesthésie gazeuse, qui sera bien mieux tolérée par votre animal car le réveil est quasi immédiat.
Le mode d'anesthésie fait partie des premières questions à poser à votre vétérinaire avant l'opération. C'est d'ailleurs un des critères pour choisir son praticien.

Lors d'une anesthésie gazeuse, le vétérinaire (ou son assistant) posera sur le museau du lapin un petit masque par lequel s'échappe un gaz anesthésiant. Le dosage de ce gaz peut être modifié à tout moment.


Combien ça coûte?
Une stérilisation coûte en moyenne 113 €, une castration 83 €.


Source : Marguerite&Cie


Ces tarifs peuvent varier du simple au double selon les vétérinaires (et selon les pays) mais le prix ne doit pas être un critère de sélection. Il faut plutôt comparer les prestations proposées (hospitalisation, médicaments, examens préliminaires, etc.) et l’expérience des praticiens.


Si votre budget est un peu serré sachez qu'il est possible de demander un paiement échelonné (la plupart des vétérinaire acceptent). Il vous est aussi possible de demander un devis, ainsi vous saurez quelle somme réunir et combien mettre de côté ;)


Choisir son vétérinaire avant de prendre rendez-vous


En matière de lapin, tous les vétérinaires ne se valent pas. La "spécialisation NAC" ne veut d'ailleurs pas dire grand-chose. Le mieux c'est donc de poser les bonnes questions, et de connaître les bonnes réponses.
-Quel type d'anesthésie est utilisé? Le mieux est une anesthésie gazeuse, mieux tolérée par les lapins. Cependant certains vétérinaires gèrent très bien l'anesthésie fixe, ce n'est pas parce qu'ils la choisissent qu'ils ne sont pas compétents. D'autres pratiquent une anesthésie combinant les deux méthodes (indiction au masque et relais par voie veineuse).
-Mon lapin doit-il être à jeun? Surtout pas! Un lapin ne peut pas vomir, il est donc inutile de le présenter l'estomac vide le jour de l'opération. De plus, le transit d'un lapin doit fonctionner en permanence sinon son foie se dégrade et il risque de mourir.
-Y aura-t-il des médicaments à donner après l'opération? Oui, il indispensable d'avoir au moins un anti-douleur (et aussi un antibiotique dans l'idéal) à donner dans les jours qui suivent l'opération. Un lapin qui souffre ne se nourrit plus, ce qui est très dangereux [lien : ralentissement du transit] vous devez donc avoir de quoi calmer la douleur, que ce soit une médicament liquide à donner vous même, où une injection faite par votre vétérinaire.



Le jour J


Il est actuellement sur la table d'opération, c'est le moment de penser à autre chose et de faire un peu de rangement!^^ Vous pouvez déjà préparer l'habitat de votre petit convalescent, en attendant le moment de le récupérer.

Pour ne pas souiller la cicatrice, il est conseillé de remplacer la litière par une petite serviette éponge, un drybed ou une alèse jetable pendant les jours qui suivent l’opération.
/!\ les lapins sont parfois "maniaques" et préfèrent se retenir plutôt que faire leur besoins ailleurs que dans leur litière habituelle. Dans ce cas il vaut mieux remettre la litière classique, ce sera moins grave qu'une infection urinaire ou un ralentissement de transit ;-)

Pour éviter les douleurs liées à l’étirement et les tensions sur la cicatrice, les plateformes, maisonnettes et objets sur lesquels le lapin pourrait sauter, doivent être retirées de l’habitat durant les premiers jours. Pendant les sorties, veillez à ce que votre pinou ne fasse pas trop le fou... même si c'est le signe qu'il est en pleine forme!


En récupérant votre lapinou après l'opération, il se peut que vous le retrouviez dans un état "vaseux", mais il doit tout de même tenir sur ses pattes !



Soins post-opératoires


Médicaments :
Dans la plupart des cas, le vétérinaire vous prescrira un antidouleur (Metacam, Meloxoral, etc.*). Il peut se présenter sous la forme d’un liquide ou d’une injection que le vétérinaire fera lui-même avant votre départ de la clinique. Vérifiez bien que vous avez des seringues sans aiguilles et l'ordonnance dans le cas d’un antidouleur liquide ou que vous avez pris rendez-vous pour une autre injection dans l’autre cas.
Cet antidouleur est indispensable, pour éviter que votre petit compagnon ne souffre et donc pour prévenir les ralentissements de transit dus à la douleur. En effet, quand il ressent une douleur, le lapin arrête de manger ce qui peut avoir de graves conséquences sur son système digestif, n’hésitez donc pas à demander un antidouleur à votre vétérinaire.

Parfois, le vétérinaire prescrit également un antibiotique à large spectre (qui vise plusieurs bactéries, Baytril par exemple*) pour prévenir le développement de germes qui pourraient se nicher dans la cicatrice. Cet antibiotique se retrouve le plus souvent sous forme orale et il est à donner avec une seringue sans aiguille.

* Les médicaments cités sont donnés à titre indicatif, votre vétérinaire peut tout à fait vous avoir prescrit un autre produit.

Contrôle de la cicatrice :
La cicatrice est un point important à contrôler pendant la convalescence de votre lapin. Il faut notamment regarder si elle n’est pas souillée, gonflée ou d’aspect anormal, mais surtout il faut vérifier que le lapin n’arrache pas ses fils.
Dans ce cas il faudra retourner chez le vétérinaire pour refaire les points au plus vite avant que la plaie ne s'infecte. Si votre lapin s'acharne vraiment sur ses fils, votre vétérinaire pourra vous donner une collerette. Vous pouvez aussi en fabriquer une vous-même.
/!\ La collerette n’est pas à mettre « en prévention » car elle gène le lapin dans ses déplacements et l'empêche de se toiletter et de manger ses caecotrophes. La collerette doit être parfaitement ajustée pour de pas blesser le lapin ou le stranguler.

Une autre façon de protéger la cicatrice des dents acérées de votre pinou, est de lui confectionner un body [lien : lapin en robe des champs]. Cette sorte de chemise pour lapin l'empêchera d'accéder aux fils et, à la différence de la collerette, ne le gênera pour se déplacer ou faire sa toilette.
Dans les deux cas, il est tout de même préférable d'avoir un oeil sur le lapin quand il porte une protection de ce genre.

Reprise de l’alimentation :
Après une anesthésie, le lapin est groggy, fatigué et peut avoir mal. Dans ce cas il peut être peu disposé à s’alimenter. Pour le motiver il est conseillé de lui proposer les aliments qu’il préfère : ses légumes favoris, des friandises, des fruits. En général les légumes sont plus appréciés que les granulés dans ces moments ;-)
Si malgré le choix proposé votre lapin ne s’alimente pas, il faudra le gaver [lien : le gavage] il faut donc aussi prévoir de quoi faire une bouillie de granulés ainsi que des seringues sans aiguilles de 1mL dont l’embout aura été coupé.



▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬
On n'a pas deux cœurs, l'un pour l'homme, l'autre pour l'animal…
On a du cœur ou on n'en a pas.
Lamartine


Dernière édition par linette89 le Jeu 3 Oct - 11:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
 

La stérilisation et la castration

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» La stérilisation des chiens et des chats, un acte de P.A.
» castration
» Castration chevreaux
» [Suivit d'opération] Castration au laser
» castration ou pas??

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Passionnément Lapins ::  Le lapin au centre du sujet :: ♛ Fiches Lapins-